11 octobre 2014
 

 Où je n'aimerais pas vivre...

Hier, je t'expliquais où j'aimerais vivre. Aujourd'hui, je te livre en première modiale, les endroits où je ne pourrais pas vivre... et ce, grâce au tag de I feel blue :

  • Dans un logement sans extérieur... un jardin ou, au moins, une terrasse spacieuse avec vue. De mes années de kot, je retiens cette absence de "dehors" : pas d'endroit pour lire dans un transat, dormir dans un hamac, manger à l'ombre, jardiner, étendre le linge... J'ai aussi testé la mini cour encerclée de murs... c'était moins pire que rien du tout mais bon, j'ai besoin d'espace pour me sentir bien...

 

  • Au milieu de nulle part... paradoxalement, même si j'ai besoin de nature je ne pense pas que je pourrais vivre en plein bois par exemple. J'ai la solitude dans la proximité : un jardin, de taille honnête, mais en ville. L'isolement me fait flipper (c'est peut-être à cause des films où les familles américaines se font découper en morceaux en pleine nature ^^). Idem pour les vacances : le camping sauvage dans la cambrousse, je ne pourrais pas... (Si en plus, il y a de grandes fenêtres sans tentures ni volets, c'est pire !!).

 

  • A Paris... J'y suis allée plusieurs fois et, franchement, je déteste cette ville : trop grand, trop bruyant, trop gris, trop impersonnel, trop vite, trop "sur les jambes de son voisin", trop prétentieux... Autant Londres me semble ouverte, autant à Paris je me sens coincée et toute petite... (Bon sur la photo c'est pas moche mais, moi, j'aime pas...)

 

Et toi ? Des endroits où tu ne pourrais pas vivre ?

comments powered by Disqus