29 décembre 2012
=(comments_counts[947])= commentaires
 

 Looper

images.jpg Looper de Rian Johnson... un très bon film malgré le stress d'y voir apparaître Bruce Gros Bras Willis... Scusez-moi mais j'arrive pas à trouver cet acteur sexy, charmant ou quoi que ce soit d'autre... non je n'aime pas particulièrement Bruce Willis, non je ne me soigne pas, non je n'ai même pas honte...

Bref, l'histoire se passe dans une trentaine d'années... les voyages dans le temps n'existent pas encore mais vont bientôt être inventés... et interdits tout de go... ils sont néanmoins utilisés par une organisation criminelle qui se débarasse d'individus gênants en les envoyant dans le présent (enfin, le présent mais dans 30 ans... vous me suivez ??? Clin d'œil )... Le héros, un looper, est chargé de liquider les individus en question afin que leur corps ne laisse pas de trace dans le futur (soit 30 ans après le présent, lui-même 30 ans après maintenant... et là, vous me suivez toujours ?? Rigolant )... Un jour (tadam), Joe (notre mignon héros) doit liquider son propre lui mais âgé de 30 ans de plus...  Voilà, en gros, pour le pitch...

J'avais très peur de ce film... parce que bon, vous l'avez compris, Bruce n'est pas, à mes yeux, un gage de qualité cinématographique (le barbare a dit : "il est tellement pêté de thunes qu'il ne doit plus jouer que dans des films choisis"... j'ai dit : "certes, mais peut-être qu'il a mauvais goût, Bruce"... c'est vrai quoi, qui sait ?)... et bien, j'ai été agréablement surprise... l'intrigue est originale (6 prix pour le meilleur scénario en 2012 quand même), soutenue et tient la route... et... il y a des revirements de situations et des mystères qu'on ne voit pas arriver gros comme des maisons (pour dire, le barbare qui aurait bien écrit la moitié des scénarios de la terre, "mais c'est évident que c'était lui le meurtrier chérie"... "certes, certes...", était lui-même surpris...)... et la fin n'est pas (vraiment) un happy end... si on ajoute à ça, un peu d'humour, une scène de fesses, un gamin bizarre, l'image d'un futur pas vraiment joli et des personnages ni tout blancs ni tout noirs... (et pour ceux qui aiment une ou 2 scènes d'actions à la Bruce...),on peut dire que Looper est un très bon divertissement...

 
chargement