25 juillet 2013
=(comments_counts[869])= commentaires
 

 J'ai testé pour vous : le camping en festival

Dans ma vie, j’ai campé une seule fois ! et ce sera sans doute la dernière !! Les conditions ne devaient pas être optimales pour se faire une idée de la chose puisque j’ai campé en festival…

Il y a 3 ans, une copine et moi, nous sommes mises en tête d’aller au festival Rock Werchter … Le trajet étant un peu long, nous nous imaginions mal nous taper des aller-retour en voiture… d’autant qu’après minuit, j’ai une fâcheuse tendance à piquer du nez… et que j’étais la seule à avoir le permis !

Pas grave, justement son cousin et des potes sont des festivaliers, des vrais, organisés… je crois que ça m’a sauvé la vie…

Le matériel d’abord… le matériel ? quel matériel ? perso, j’ai juste un sac de couchage !!! Pas grave, la copine, le cousin et les potes ont : tonnelle, tentes, tables et chaises, vaisselles, bassines… parasols… J’hallucine quand je vois le barda qu’on embarque !

Mais comment va-t-on transporter tout ça ??? Les mecs sont organisés : ils ont un chariot (un chariot ?!!?!!?)… pendant que le cousin va chercher les tickets camping, les potes déchargent les voitures et les filles vont faire pipi… premier contact avec ce qu’on nomme poétiquement « Cathy cabine ». Bilan : vivement que je retrouve mes WC… les 3 jours de festival vont être longs !

Dans le camping (un terrain loué par un fermier local), c’est la cohue. Pas grave : les garçons toujours organisés ont repéré un endroit parfait… pas trop loin des toilettes/de l’entrée/du chemin principal/d’un point d’eau… ils sont déjà occupé à installer la tonnelle et mettre des tentes autour qu’on arrive seulement (on n’a pas prévu de chariot nous !)… ils nous aident un peu (merci les gars), s’installent autour de la table… il fait chaud, très chaud ! Pas grave : ils ont tout prévu même de la neige carbonique (gné !!!????) pour rafraîchir les bières !

La suite ? Ben, au final, c’était une chouette expérience… le temps était avec nous… les « Cathy cabines », c’est passable et on s’y habitue une fois dans l’ambiance… la neige carbonique ça tient 1 jours et demi et puis, tu peux boire ta chope tiède… les concerts aident à faire passer l’absence de confort (et puis Pink qui fait la première partie de Ramstein, c’est inestimable)… dans les douches, l’essentiel est de choisir, impérativement, la première cabine, en rapport avec le sens d’écoulement des eaux (et ce, afin d’éviter de se retrouver les pieds dans la mousse de tes voisins… j’ai dit la mousse pour éviter de traumatiser les âmes sensibles…)… les raviolis au fromage, sont meilleurs que ceux à la viande… dormir sur un matelas pneumatique, dans une tente, avec 2 araignées et une chenille, c’est à faire au moins une fois dans sa vie (Baden Powell, sors de ce corps !) mais… euh… ce n’est clairement pas ma cup of tea !

Depuis, j’ai fait le Pagan fest à Eindhoven… et on a pris une suite au Pullman Eindhoven Cocagne … Ben, j’ai préféré au camping !! Cool

Ce petit billet souvenir est ma participation au défi camping de Sysy in the city et de Macyma

chargement