03 août 2014
 

 Halt and Catch Fire

Aujourd'hui, je vais te parler du nouveau bébé d'AMC... AMC, c'est la chaîne qui produit les excellents et très optimistes Mad Men, The Killing et Breaking Bad... Comme ça, tu sais directement à qui tu as affaire ^^ Ces 3 "piliers" sont terminés et AMC doit trouver un nouveau show de qualité à mettre dans la catégorie drama... Reste à savoir si Halt and Catch Fire arrivera, de par son thème moins fédérateur que les 3 autres, à occuper cette place...

Le pitch

Au milieu des années 80, au Texas, un ingénieur, un commercial visionnaire et une codeuse s'associent pour créer le premier PC portable domestique, plus rapide et moins cher que les machines industrielles. Outre la difficulté à faire accepter leur idée innovante, les trois héros se retrouvent confrontés à IBM... Et pas que ! Le marché est réticent et le monde entier semble s'être ligué pour faire échouer leur projet.

 

Mon avis

Halt and catch fire est une référence humoristique à un code prétendument créé par IBM pour faire surchauffer les composants d'un ordinateur jusqu'à ce qu'ils prennent feu et s'autodétruisent... Dès le titre, le ton est donné... 

Au premier épisode, j'ai trouvé la série plaisante... Je pensais être face à un divertissement plutôt drôle... Bon, pour le coup, je n'ai pas été très futée parce que AMC, j'aurais du me douter qu'ils n'allaient pas faire dans la série comique... Et effectivement, le téléspectateur se rend vite compte qu'on est réellement dans un drama. Les 3 protagonistes sont torturés et dingues chacun à leur manière : Joe, le visionnaire, semble avoir des comptes à rendre à son père et à IBM, Cameron, la codeuse, est une jeune paumée sociopathe et Gordon, le petit génie de l'informatique, est clairement frusté par un précédent échec... Leurs rapports évoluent d'un épisode à l'autre, des liens se tissent, des tensions naissent... Les personnages sont à fleur de peau... Et on sent bien que leurs problèmes ne vont pas s'arrêter là, tant dans leur vie professionnelle que personnelle.

On peut épingler l'originalité du thème : les débuts fictifs de l'informatique pour les particuliers des années 80. Tout y est : les fringues, les coiffures, la déco, la musique (avec une mention spéciale pour le générique dont le visuel me fait penser à TRON), les jouets, le walk man... En ce qui me concerne, même si l'intrigue se passe aux Etats-Unis, c'est un revival complet de mon enfance ! Pour les vieux geeks, l'Apple 2, le MS-DOS, les cartes mémoires d'un méga grandes comme des raquettes de tennis, les jeux vidéo en mode texte et... les disquettes (des disquettes ?? WTF ??) auront un goût de préhistoire de l'informatique... La série joue ainsi avec succès sur 2 tableaux en ciblant un public lambda de quadras ET les vrais geeks (pas le fanboy d'Apple qui fait pipi dans son pantalon à pinces parce qu'il sait écrire 3 lignes de code html... yeppaaaa !)

 

 

comments powered by Disqus