08 avril 2014
=(comments_counts[1062])= commentaires
 

 From Dusk till Dawn : the Series

From Dusk till Dawn est la première série originale de la nouvelle chaîne américaine El Rey Network. Lancée en décembre dernier par Robert Rodriguez himself, El Rey vise essentiellement un public latino-américain. 

Adaptation du célèbre film éponyme, Une nuit en enfer, réalisé par Rodriguez et écrit par Tarantino, From Dusk till Dawn raconte la fuite vers le Mexique de 2 frères, Seth et Richie Gecko, en cavale après le braquage d'une banque sur fond de mythologie et folklore maya. Autant te prévenir, Richie est peu arrangé de la cafetière... Doué d'une sorte de don de seconde vue, il dézingue à tour de bras les trois quart des gens qu'il croise, poussé dans son vice par l'image d'une sulfureuse déesse vampire... Les frères Gecko sont poursuivis par la police ET le FBI... D'autres personnages semblent converger vers le même point qu'eux... un pasteur et ses deux enfants... et on sent confusément que tout ce petit monde va se retrouver et que ça va partir grave en sucette... D'autant que Carlos, le commanditaire du braquage qui les attend au Mexique, est une sorte de vampire aux superbes dents de serpent... slurp... 

Alors, oui, autant être claire, c'est une série violente, sanglante... et kitschissime à l'image du cinéma de Rodriguez... Mais, il faut bien avouer que c'est efficace... en tout cas, perso, j'ai adoré alors que j'étais super sceptique à la base... bon, maintenant, mes goûts cinématographiques ne sont peut-être pas une référence mais faudra faire avec ^^ 

Le scénario tient la route, les personnages sont barrés et attachants, c'est esthétiquement irréprochable, il y a de l'action, c'est le moins qu'on puisse dire... et... il y a même une apparition de Don Johnson... l'acteur qui a bercé mon enfance avec son rôle de Sonny Crockett non, ça ne s'invente pas... Censée se passer sur une journée, la série use de flasbacks, de narrations simultanées et de scènes identiques vues par différents personnages pour tenir les 10 fois 42 minutes de la saison 1. J'en suis au troisième épisode et, jusqu'ici, je ne m'ennuie pas ! Loin de là ! Une saison 2 a d'ailleurs été confirmée.   

Evidemment, à ma décharge, je n'ai pas vu le film... mais, la série aura le mérite de me donner envie de découvrir le duo Clooney/Tarantino...

 

chargement