24 juin 2015
 

 City trip à Lisbonne #2

Tu l'attendais, voici la suite de nos aventures portugaises... 

Jour 3

Sans surprise nous prenons le petit déj à la pastelaria Herculano (ça y est, c'est notre QG ^^) et puis, direction le Parque da Nações, en métro s'il vous plaît... J'avais évoqué vaguement l'idée d'y aller à pied mais heureusement le barbare a été plus réaliste que moi sur ce coup-là ! 

Le Parc des Nations se situe sur le site qui a accueilli l'exposition universelle de 1998. Installé sur les rives du Tage, il est essentiellement dédié à l'océan et aux découvertes. Nous avons zappé les différentes visites pour nous concentrer sur ce qu'il était possible de faire en extérieur... (Avec le secret espoir de battre notre record de 10 km à pied ^^)

Ainsi, nous avons découvert les Jardins d'eau... Qui, à première vue, semblaient à l'abandon. Mais non ! Nous étions simplement trop tôt ! A 10 heures la machinerie se met en route... J'ai été très impressionnée par le rideau d'eau... 

 

Les Jardins d'eau

 

 

Nous avons ensuite pris un aller simple aux télécabines pour nous balader de l'autre côté du parc, le long des Jardins Garcia da Orta et de leur végétation exotique. Il faut passer outre le manque de sympatie de la guichetière et faire au moins un aller en téléphérique : la vue sur le site est juste à couper le souffle ! 

 

Les jardins Garcia da Orta

 

 

Comme nous étions motivés (Et que je voulais une nouvelle paire de lunettes de soleil ^^), nous nous sommes livrés à une folle séance de shopping dans le très moderne centre commercial Vasco de Gama qui s'étale sur 3 étages. Bon ben, je n'ai pas grand chose à dire là-dessus... C'est un centre commercial ^^

Autant te dire qu'une fois tout ça dans les pattes, on était juste un peu crevé et affamé ! On s'est dit qu'il serait temps d'aller casser la graine le long du Tage. Surtout qu'après le barbare avait repéré un parc où, je cite, "on serait à l'ombre, on pourrait boire un verre et se reposer... et puis, prendre un taxi pour rentrer"... Oui ! Sauf qu'en fait, non !  Le parc Bela Vista (Pour le coup, je ne suis pas complètement certaine de l'orthographe, tu m'excuseras) était super loin du Parc des Nations, dans un quatier très très populaire, sans personne qui vendait à boire et pas le moindre taxi en vue. Arghhhhhhh ! On y est resté 10 minutes maximum avant de rebrousser chemin et de chercher désespérément un moyen de locomotion pour revenir à l'hôtel (En vrai, il y avait une station de métro pas très loin avec, oh chance, quelques taxis ^^).

Bilan de la journée : 12 km de marche ! Après un apéro divin au bord de la piscine de l'hôtel, on se décide pour une soirée romatique au Restaurant 33... Un endroit que je te déconseille chaudement (D'ailleurs, je ne te mets pas le lien, na !)  Si l'ambiance "jardin ombragé" est so lovely, TOUT le reste est d'une nullité sans nom : maître d'hôtel déguisé en commandant du Titanic balai dans le cul inclus, serveurs animés par l'énergie du désespoir, menus très mal traduits (le lièvre du menu du barbare s'est mystérieusement changé en pintadeau sur le mien), cuissons non maîtrisées (c'est la formule polie pour dire que c'était beaucoup trop cuit ^^), présentation des plats moche, prix prohibitifs... Bref, on a vraiment mal mangé ! 

 

Jour 4

Lever plus tard à cause d'une très mauvaise nuit, nous prenons notre petit déjeuner, pour la dernière fois, snif, à notre endroit habituel... C'est samedi et nous nous baladons dans le Bario Alto, le quartier bobo-branché-gay friendly de Lisbonne. On a repéré, sur le plan, un petit parc, le parc França Borges, où se tient un marché bio... Je dégusterai un ravier de cerises pour un prix dérisoire... Sachant qu'au Portugal, la TVA est de 23%, il faudra m'expliquer comment les denrées alimentaires peuvent être si bon marché par rapport à ici... Je crois rêver ! Et c'est délicieux... Surtout à l'ombre d'un grand arbre...

 

Le parc França Borges et les jolies ruelles du Bario Alto...

 

 

 

Nous repartons explorer le Bario Alto : au départ, je trouve le quartier joli mais, bien vite, les effluves des beuveries de la veille deviennent insuportables. Des employés municipaux nettoyent les rues au tuyau d'arrosage et drainent des tas de gobelets vides, de pailles, de quartiers de citron... C'est sale et ça pue ! 

 

On prend notre repas de midi, une espèce de brunch, dans un resto dont j'ai oublié le nom (C'est dire !!) victime de sa situation géographique : à 2 pas du quartier branché, l'endroit propose une déco design (Tu fais pipi sur des WC qui clignotent ! J'en rêve encore !) et un repas bien médiocre pour 21€ par tête de pipe... 

Pour notre dernière après-midi, on rejoins l'Elevador do Lavra qui nous mène au Miradouro do Torel, un petit parc ombragé où la vue sur Lisbonne est à couper le souffle ! Nous y restons une petite heure avant de redescendre à pied le long du trajet de l'elevador... Juste en face, la Champanheria propose de délicieux cocktails au Champagne... Nous nous y plaisons tellement que nous y prendrons le repas du soir... 

L'Elevador do Lavra

  

 

La vue sur Lisbonne depuis le Miradouro do Torel

 

Jour 5

Le séjour a passé trop vite mais le timing était parfait pour en profiter pleinement... Nous quittons Lisbonne, fatigués mais enchantés : c'est certain, nous reviendrons au Portugal ! 

 

comments powered by Disqus