27 novembre 2013
=(comments_counts[741])= commentaires
 

 Aimer lire, c'est aimer la vie !

Je devais avoir 9 ans… on était en vacances à la mer du Nord (oui, celle où ça caille toujours un peu, bordée de béton…) avec mes parents, je n’arrivais pas à dormir, régulièrement… je passais une grande partie de la nuit enfermée dans la salle de bain familiale à lire (pourquoi la salle de bain, tu vas dire… pour pas réveiller mes parents avec la lumière de ma chambre).

Je n’étais pas une petite fille sereine, j’angoissais beaucoup…

Je passais énormément de temps dans une bibliothèque paroissiale de quartier… les bouquins étaient salis, lus et relus, les pages écornées… je lisais… à l’époque la location d’un bouquin coûtait quelques francs, voire quelques centimes pour certains...

Puis, j’ai eu 16 ans… j’ai passé des nuits entières à lire… je me rappelle surtout de Stephen King… et de romans policier aussi… et puis, de Sagan, de Bernardin de Saint Pierre, de Mauriac… j’ai pillé la bibliothèque familiale… allègrement…

Fille unique avec assez peu d’amis, je n’étais pas populaire (sors pas les mouchoirs, pas la peine, j’vais pas non plus dire que j’étais Cosette…). Bref, tu te doutes de la suite, je passais énormément de temps à lire… un roman par jour à une époque…

lire, livres

La vie passionnante que je n’avais pas, je l’ai vécue mille fois, cent mille fois, dans les livres que j’ai lu… je lisais tout le temps et partout…

Depuis, ma vie de lectrice a connu des hauts et des bas… des périodes de boulimie littéraire contrebalancées par une abstinence romanesque totale… et pourtant, même dans ces moments là, je reste entourée de livres…

Les caisses de livres de mon adolescence ne m’ont pas suivies dans ma vie d’adulte… je les ai patiemment triées, ne gardant que les ouvrages que j’avais trouvés marquant : Bruckner, Harpman, Coelho, Eco, Rowling, Cocteau… et qui, peut-être, aujourd’hui me sembleraient bien fades… aucune idée ! et aucune intention de vérifier !

J’hésite (beaucoup ^^) à acquérir une liseuse… je ne suis pas amoureuse de l’objet livre en lui-même comme je l’entends beaucoup autour de moi…

Non, moi, je suis une amoureuse des mots, des phrases, des histoires… je suis amoureuse du rêve vendu par les auteurs… sans avoir ce besoin physique, presque charnel, de contact avec le papier...

Pendant longtemps, collé sur la porte de mon kot, le slogan “ Aimer lire c’est aimer la vie ” trouvé sur la couverture d’un catalogue de Belgique Loisir (marketing quand tu nous tiens ^^) a accueilli mes visiteurs… c’est cette passion là, que j’ai envie de transmettre quand je parle d’un livre ou d’un auteur… ou que je lis une histoire à la poulette…

chargement