17 février 2014
 

 Le jour où j'ai porté des Ugg

Il existe 2 types de chaussures rédhibitoires pour la silhouette des filles, enfin des femmes, les filles, elles peuvent faire ce qu'elles veulent, c'est le privilège de l'âge : les ballerines et les Ugg... Sinon, la hauteur de talon idéale, c'est 4 cm (on allie alors galbe et confort...). Rassure-toi, je n'ai pas trouvé ça toute seule après une longue étude démographique, je suis allée courageusement voir sur le site d'un magasine féminin bien connu... qui conseille, je cite : d'alterner les hauteurs. 8cm de talon, oui, mais pas tous les jours !

Soit passons... Les ballerines et les Ugg, ça tasse la jambe (évite, s'il te plait de me faire un fromage dans les commentaires en m'expliquant que j'aurais plutôt dû écrire ça ou ça... c'est MON blog et c'est MON avis... et accessoirement, si éventuellement tu me lisais de temps en temps, tu saurais que j'aime utiliser un ton parfois volontairement ACIDE... et je t'emmerde aussi ^^). Bref, passé 12 ans, il faut impérativement arrêter les ballerines (si tu ne me crois pas, demande à ton mec... si tu demandes à ta meilleure amie, soit elle mentira toutes des putes , soit elle porte elle-même des ballerine change de meilleure amie ).

1003492-PRGN_2.jpg Bref, là, j'en suis seulement à la problématique des ballerines, ces espèces de chaussettes en cuir... mais il y a pire, l'heure est grave, amie lectrice, il y a le cas difficile des Ugg... sorte de bottes à talon plat d'où s'échappe de la fourrure (et parfois même de la fourrure COLOREE... WTF !!??!!) qui te fait des pieds d'astronaute à l'assaut de la lune... Il existe des versions hautes (qui te coupent le mollet), des versions basses (qui font pantoufles... mais qui aurait l'idée de sortir de chez lui en PANTOUFLES ??? sérieusement...), des colorées (bleu, violet, rouge, noir...), avec des paillettes (je suis une princesse et quand je pète, ça fait des étoiles...), des cloutées (le perfecto avec les Ugg, c'est sûr, ça déchire ^^)... Il y a aussi sur le site de la marque, des tongs... mais ça, c'est une autre histoire...

Soit... tu l'as compris... je n'aime pas trop les Ugg... et puis, lors d'un vide dressing chez une vieille connaissance (nan, elle n'est pas vieille mais on se connait depuis longtemps, d'abord...), la nana qui, niveau élégance sort du lot (et nan, ce n'est pas acide ou drôle... c'est vrai, je fréquente aussi des gens élégants), me dit, au détour de la conversation, devant un cosmo, qu'elle porte des Ugg comme pantoufles... (AHHHH, je te l'avais dit : on dirait des pantoufles ! Madame élégante a confirmé !)... je ne relève pas... un an se passe...

Je suis frileuse... et j'ai désespérément froid aux pieds... à la maison... je repense aux Ugg de Madame élégante... Je vais faire un tour sur le site de la marque... je lis... je découvre ce que je savais déjà : les bottes sont fabriquées à partir de peau de mouton... elles sont chaudes... elles ressemblent toujours à des pantoufles (sauf les tongs, qui ne ressemblent à... rien de connu)... je VEUX des Ugg ! mais c'est cher... mais j'ai froid... oui, mais ça reste des pantoufles... mais ça va être les soldes... et puis, ma pointure, elle ne va plus changer... je veux des Ugg... si possible des noires, ou grises, ou brunes à la limite...

Et les soldes arrivent, et une vente Ugg se prépare... elle commence même 12 heures avant son ouverture officielle pour les clientes VIP... je suis au taquet... il y a 50% sur un modèle qui m'intéresse, des basses, avec de la fourrure dedans et un bouton sur le côté... je clique... je les veux, je les attends, je les ai reçues... ça y est ! je les ai !

La première fois que j'ai mis mes pieds dedans, j'ai eu l'impression d'entrer dans un mouton : c'est doux, c'est chaud, instantanément chaud...

ugg-bottes-pantouffles

Je ne les quitte plus... je ne veux plus d'autres pantoufles... je suis parée pour affronter tous les hivers du monde... Depuis que j'ai mes Ugg,mon chat me regarde d'un autre oeil, la poulette veut les mêmes et le barbare trouve que j'ai l'air d'une princesse inuit... Le jour où j'ai porté des Ugg pour la première fois, la vie de mes pieds a changé... elles sont roses en plus !!!

10 février 2014
 

 Valeurs, éducation et Tutti frutti...

Jusqu’ici, j’ai entendu deux choses concernant l’éducation des enfants qui m’ont marquée profondément. La première, c’était que pour grandir un enfant avait besoin (de protéines) d’amour et de règles. J’étais étudiante et le monsieur qui m’a dit ça s’occupait de jeunes en décrochage… il avait aussi une petite fille qui était sourde. La surdité avait été diagnostiquée assez tardivement. La gamine apparemment faisait d’énormes crises et pour la calmer, le seul moyen que ce monsieur avait trouvé était de l’immobiliser dans ses bras et de la serrer avec tout l’amour dont un père est capable pour sa fille… de l’amour et des règles…

La seconde chose est un peu plus trash… elle m’a marquée aussi… en discutant avec un ami, il m’a dit qu’il “ne partageait aucune des valeurs que sa génitrice avait essayé de lui inculquer”. J’étais une toute jeune maman… et je peux t’assurer que ce genre de discours, ça calme méchamment…

crayons.jpg

Je m’interroge beaucoup sur ma façon de voir les choses et de les appréhender… sur la manière dont je voudrais les transmettre à la poulette… parce que, ne te leurre pas, lectrice bien aimée, quand t’as un mouflet, fini l’insouciance oisive de l’action irréfléchie…  Bon j’vais pas te mentir non plus : la remise en question est une vieille amie… je n’ai pas été soudainement touchée par la grâce en expulsant du placenta… quoi ? le plus beau compliment qu’une femme puisse recevoir en accouchant n’est pas “Madame, vous avez un très beau placenta” ?? Heureusement, j’ai exquivé… sinon, j’aurais pu poliment répondre “merci monsieur”, “et avec ça, un sucre et du lait ?”, “Et ta soeur ?”... mais là, récente accouchée, je me suis concentrée sur la grâce… Soit, passons...

Bref, je réfléchis aussi pas mal (si, si ça m’arrive ^^) sur le monde qui m’entoure, sur les messages véhiculés par telle ou telle attitude ou propos, sur les valeurs en général.

Je pense avoir établi un idéal de valeurs : respect de soi et des autres, remise en question, esprit critique (oui, pour moi, c’est une valeur de ne pas être un consommateur passif)... soit, rien de bien compliqué ni de très original… mais j’aime bien me dire que j’essaye de respecter ces quelques points simples… Sinon, je te rassure, j’insulte copieusement les autres automobilistes… mais je sais que c’est mal (faute avouée, à moitié pardonnée, il parait ^^) et la poulette aussi...

Aujourd’hui, je fais ce que je peux en tant que maman… je gueule trop, “putain” est un mot de liaison chez moi (j’ai renoncé à faire un pot à jurons, sinon je payerais le resto à vie à toute la famille), je suis profondément imparfaite, je n’ai pas de trucs infaillibles… je doute et quand j’ai trop d’hésitation, je ne vais voir ailleurs comment on fait… je touille et j’adapte… mais je suis la mère de ma fille… pas sa pote, ni son instit… juste sa maman… je n’oublie ni l’amour, ni les règles… pas l’un ou l’autre mais l’un avec l’autre…

Et puis aussi, j’essaye de garder à l’esprit ce que mon ami m’a dit un jour… ça me rappelle que rien n’est acquis, que personne ne détient LA vérité, qu’on fait ce qu’on peut… et qu’il n’y a aucune garantie que cela fonctionne.